Uncategorized

Quand pourra-t-on se marier après le confinement ?


[Mise à jour du 5 mai à 15h53]. Le déconfinement se fera progressivement à partir du 11 mai. Mais les mariages (tels qu'on les avaient prévus) ne pourront pas s'organiser dans les jours qui viennent puisqu'ils ne sont pas autorisés et que les rassemblements sont limités à 10 personnes. Excepté pour des cas exceptionnels, les maires devraient donc reporter les mariages qui étaient prévus dans les prochains jours. "Les lieux de culte pourront rester ouverts, mais il est légitime de demander de ne pas organiser de cérémonie avant le 2 juin" a précisé le Premier ministre. Ce 4 mai, Edouard Philippe a ajouté devant le Sénat "qu'il faudrait attendre le 2 juin" pour pouvoir à nouveau organiser des rassemblements dans des lieux de cultes. Néanmoins,"si la situation sanitaire ne se dégrade pas au cours des premières semaines de déconfinement, le gouvernement va étudier la possibilité que les offices religieux puissent reprendre à partir du 29 mai". Pour l'heure, si certains décident de s'unir en toute intimité et en privé à moins de 10 personnes, la plupart des futurs mariés préfèrent décaler leur date de mariage à plus tard, voire même à l'année prochaine en 2021.

97% des mariages sont reportés

Selon un sondage Mariage.net réalisé auprès de 2700 couples et dévoilé ce mardi 5 mai, 97% des mariages prévus entre mars et août ont été reportés, quand seulement 3% ont été annulés. Dans 49% des cas, les futurs mariés espèrent pouvoir se marier cette année, et ont décalé la date au second semestre de 2020, soit à la fin de l'été, soit en automne ou en hiver. Les 51% restants ont préféré reporter le mariage à 2021. Parmi eux, ils sont 67% à affirmer avoir pris cette décision car ils ne savent pas combien de temps la crise sanitaire va durer. Les autres indiquent vouloir se marier à une saison ou à un mois précis, ou que leur lieu de réception n'avait pas de date disponible avant l'année prochaine. Avec les changements de date, les couples font preuve de flexibilité. Ainsi, 9% ont changé le lieu de la réception, 6% ont réduit le nombre d'invités, 43% ont prévu le mariage pour un vendredi ou un dimanche au lieu d'un samedi, tandis que 36% organisent finalement la cérémonie en semaine. Enfin, les futurs mariés restent prudents : 50% ont déjà établi un plan B avec leurs prestataires de mariage au cas où ils ne pourraient pas célébrer leur union à la date prévue.

Pas de rassemblement de plus de 10 personnes

Les rassemblements sont limités à 10 personnes. Il ne sera donc pas possible de célébrer une grande fête avant d'en savoir plus sur les prochaines annonces du gouvernement. De plus, en comptant, les mariés, les parents et beaux-parents, les frères et sœurs ou les témoins, on atteint vite le nombre d'invités toléré par le gouvernement. "Il ne me paraît pas complètement raisonnable d'imaginer qu'un mariage qui rassemblerait 200 personnes dans un lieu confiné soit immédiatement envisageable" avait déclaré le Premier ministre ce 19 avril. 

Faut-il attendre le mois de septembre pour se marier ?

Alors que nous entrons dans la période des mariages qui ont lieu pour la plupart au printemps et en été, nous ne pourront pas tout de suite les célébrer à nouveau, comme d'accoutumée. La raison invoquée par le premier ministre : "la nécessité de continuer à faire prévaloir les règles de distanciation physique". "Pour combien de temps ? Le Premier ministre a demandé aux lieux de cultes de ne pas organiser de cérémonie religieuse avant le 2 juin. Et pour cause, en l'absence de vaccin et de traitement, le respect des gestes barrières (port du masque, pas d'embrassades) et de distanciation sociale ne vont pas de paire avec un grand rassemblement festif même dans le cas de la célébration d'un heureux événement. 

Les mesures sanitaires à respecter lors des mariages

Les cérémonies plus espacées à la mairie

Stéfania Magro n'imagine pas non plus une reprise comme avant, même en septembre. "Je pense, très honnêtement, que les célébrations n'auront, dans un premier temps du moins, pas lieu comme avant". Plus de mariages toutes les 20 minutes, les cérémonies seront plus espacées pour permettre une meilleure gestion de l'entrée et la sortie des invités.

Gestes barrière, gel hydroalcoolique dans les mairies

Pour appliquer les gestes barrière et se protéger, "il faudra se retenir de serrer les mariés dans les bras" avertit-elle. Mais selon elle, les gens ont déjà commencé à intégrer ce type d'habitudes et ne le feront pas d'eux-mêmes. De plus, "les mairies devraient mettre du gel hydroalcoolique à disposition pour permettre à chacun de se laver les mains en entrant et en sortant" précise-t-elle.

Faut-il reporter son mariage à 2021 ?

Face à ces incertitudes, beaucoup de couples ont préféré annuler et repousser leur union à plus tard. C'est-à-dire, en principe, à compter du mois de septembre, où les grands rassemblements devraient être à nouveau autorisés, tandis que d'autres préfèrent reporter les festivités à l'année prochaine, en 2021. De son côté, Stéfania Magro a préféré prendre les devants, au début du confinement, pour les mariages prévus entre avril et juillet en leur proposant à tous un report. "Une situation inédite pour nous, mais j'ai rapidement compris que les grands mariages ne seraient pas possible. Et, au-delà de l'interdiction de rassemblement, beaucoup de futurs mariés ne souhaiteraient pas se dire "Oui !" un masque sur le visage. On les a donc reporté à 2021". Avec son équipe, elle commence à proposer aussi à ceux qui prévoyaient de se marier en août et en septembre, car "il est probable que le port du masque soit encore imposé". "Certains dont le mariage est prévu en juillet, août ou septembre y réfléchissent encore, mais la majorité considère que reporter à l'an prochain apparaît comme un moindre mal" conclut Stéfania Magro.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *